Pourquoi l'amour de soi est la clé de la libération ?

Mis à jour : 19 août 2019


Hier, j'ai compris pourquoi couper les liens avec nos blessures karmiques n'était que la moitié de la solution vers une guérison de notre être incarné.

Je suis spécialisée dans l'étude karmique des personnes et vous avez peut-être pu lire plusieurs de mes articles sur le sujet, à travers ce blog. Comme vous, je grandis en conscience chaque jour et je souhaite partager mes "déclics" afin de participer à l'évolution collective.

Parenthèse là-dessus d'ailleurs, le "nous sommes tous un" du New age n'est autre que la lecture métaphorique de "nous sommes tous issus d'une même cellule". Autrement dit, nous pouvons communiquer "cellulairement" entre nous et chaque personne qui s'éveille en conscience entraîne cellulairement la libération de son voisin.


Comme je l'ai déjà évoqué précédemment, tant que l'homme n'aura pas compris l'origine karmique de ses blessures et blocages (y compris ses fardeaux transgénérationnels qui ne sont que le relai du karma) , leur guérison par la coupure des liens qui le relient à ces blessures/blocages ainsi que son désengagement vis-à-vis des "commandements" karmiques ,

il ne pourra pas être aligné avec son être profond et accomplir pleinement sa mission de vie.

Autrement dit, l'homme ressentira toujours cette stagnation , cette frustration à ne pouvoir avancer comme il le devrait par rapport à son potentiel inné et latent.


Couper les liens avec nos résidus karmiques qui influencent et conditionnent littéralement notre vie actuelle (schémas mentaux, affectifs, comportements impulsifs parfois inexpliqués ou illogiques, blocage professionnel ou financier, pathologies diverses...) permet d'évacuer la racine de la plupart de nos maux. 

A l'image peu glamour d'un bouton d'acné que l'on viderait de son pus, il ne resterait plus qu'un trou à l'endroit où se logai(en)t la ou les mémoires karmiques (et donc transgénérationnelles également)... 


Et c'est précisément à partir de ce point que doit commencer la seconde phase du travail sur soi,  si l'on vise une guérison totale.

Sous peine de voir les résidus mémoriels se maintenir et stagner tel un membre fantôme après une amputation, il est alors nécessaire d'entamer une ascension lente et parfois décourageante mais tellement payante, vers l'amour de soi.


En effet, si l'on reprend notre image glamour du bouton d'acné percé : si vous ne nettoyez pas et donc ne "comblez" pas le trou par un antiseptique (naturel de préférence), ce sont les bactéries extérieures qui vont se charger de le faire et donc ralentir le processus de cicatrisation (le pus étant une défense naturelle de l'organisme contre l'invasion extérieure).


 Ainsi, si l'on associe les bactéries extérieures à l'Ego (parasitage et auto-sabotage par le mental inférieur) et l'antiseptique naturel à l'Amour de soi, vous obtenez l'équation bactériologique de la libération de votre être incarné...

Le combat pour la guérison se joue réellement à partir de là : ne pas laisser votre mental-Ego tenter de nourrir les mémoires karmiques et transgénérationnelles fantômes que vous avez coupées/dissoutes/désintégrées (peu importe l'outil énergétique, psychologique ou physique utilisé). 


Vous devez vous accepter tel(le) que vous êtes et voir la beauté dans ce que vous percevez de laid en vous, voir la perfection de votre imperfection

...Car les autres ne vous jugent pas par rapport à un physique ou des attitudes, mais par rapport à la vibration de votre propre jugement derrière ce physique ou ces attitudes.


Rappelez-vous le début de l'article, nous communiquons tous cellulairement... votre perception de vous est donc ressentie et vue physiquement par les autres.

Aimez-vous profondément et dans votre globalité, et les autres feront de même.


Je vous livre ici mon propre cas en guise d'exemple :

Je souffre d'eczema chronique depuis ma naissance. Au fil de mon éveil en conscience, j'ai pu comprendre que cet eczéma était la somatisation d'une blessure de rejet/séparation, elle-même trouvant ses fondements dans une vie antérieure où, accusée à tort de déloyauté et rejetée, je fus brûlée à l'acide sur les parties du corps correspondant aujourd'hui à l'hyperlocalisation  de l'eczéma chronique.

Couper les liens avec cette mémoire karmique n'était pas suffisant et mon incompréhension face à cette situation a guidé le constat que je vous ai livré aujourd'hui.

" Je dois nourrir désormais le trou résiduel de cette purge karmique par un amour de moi dans mes périodes de crise " . 

Me détacher du mécanisme réflexe et récurrent de l'éruption cutanée lorsque une interaction ou relation bienveillante s'établit entre une autre personne et moi. Ne pas nourrir la mémoire fantôme du rejet.


Conscientisez la duperie de l'illusion que votre mental inférieur vous projette en permanence (motivé par une peur justifiée de disparaître dans le processus de cicatrisation et donc de guérison).

Retrouvez la racine karmique de vos maux actuels, pour guérir au passage le fardeau transgénérationnel en vous et reprendre ainsi votre vie telle qu'elle devrait être sans ces charges qui vous dénaturent.

Coupez, purgez ces liens toxiques avec une réalité lointaine inconsciente et remplissez-vous d'Amour à la place.

Ceci est la seconde marche de l'escalier vous menant à votre libération physique, mentale, émotionnelle, énergétique et spirituelle.

Audrey.

114 vues

386 Avenue de la Pomme de Pin 

45590 Saint Cyr-en-Val

Séances partout en France et à l'international via Skype/WhatsApp.

Stages, Ateliers, Formations et Conférences

Horaires de Consultations : 

Mardi au Jeudi - 14h30 à 20h

  • REY-GENEREZ VOUS Facebook
  • REY-GENEREZ VOUS instagram
  • REY-GENEREZ VOUS You Tube

édité par  Rey-generez vous  © 2019-2029